Le développement en questions

Accueil > Numéros anciens > N° 171, septembre 2015. Les pays périphériques face au changement (...) > L’ajustement macroéconomique, les jeux des acteurs et le dynamisme des (...)

L’ajustement macroéconomique, les jeux des acteurs et le dynamisme des activités informelles dans l’Afrique noire francophone

dimanche 15 novembre 2015

La crise de la dette en Europe a donné une nouvelle jeunesse à la question de l’ajustement macroéconomique. Or, certains pays en développement, y compris les pays d’Afrique noire francophone, sont sous ajustement depuis 30 ans. Ils ont expérimenté des mesures semblables à celles que la Grèce met en œuvre depuis l’éclatement de sa crise. En fait, vers la fin des années 1970 et au début des années 1980, l’accroissement du poids de la dette et la récession économique ont convaincu de la nécessité du rétablissement des « grands équilibres macroéconomiques » dans ces pays. D’une part, les transactions commerciales et financières avec le reste du monde devaient s’équilibrer (équilibre du solde global de la balance des paiements) et d’autre part, les recettes fiscales devaient permettre le financement des dépenses publiques (équilibre budgétaire). Ces deux équilibres sont identiques, ou du moins sont intimement liés, au regard des modèles qui sous-tendent l’ajustement macroéconomique. L’ajustement renvoie en fait à l’adaptation des structures de production (l’offre) permettant à la balance des paiements de revenir à l’équilibre.

pour lire la suite de l’article de Rafika Barhoumi, Soumaila Doumbia
http://informations-et-commentaires.nursit.com/IMG/pdf/l.pdf

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.