Le développement en questions

Accueil > Nos archives > N° 173 15 ans après le Sommet du Millénaire pour le développement > L’accueil des migrants dans l’Union européenne

L’accueil des migrants dans l’Union européenne

samedi 16 janvier 2016

CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME DE L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES

Ce texte est un extrait du « Rapport du Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants ». Il a été diffusé le 8 mai 2015 à l’occasion de la 29ème cession du Conseil des droits de l’homme. Il est signé par Monsieur François CRÉPEAU, le Rapporteur spécial.
Les atermoiements de l’Union européenne et de ses membres au sujet de l’accueil des migrants ainsi que les débats qu’ils suscitent ont marqué l’année 2015. Il nous a semblé utile de présenter ici, au moyen d’un extrait de ce Rapport, un bilan sans concession en date du début de l’année 2015 faisant objectivement le point sur cette question du point de vue du simple respect des droits de l’homme. Cet extrait reprend les alinéas numéros 13 à 84 de ce Rapport.

Vue d’ensemble des migrations depuis 2013

On ne constate non pas une croissance soutenue des migrations d’origine hors Union européenne mais une augmentation du nombre des migrants en situation irrégulière et des demandeurs d’asile

On ne constate pas de croissance soutenue du volume total des migrations en provenance de pays tiers au cours des cinq dernières années. Selon les estimations de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en 2012, l’Union européenne a connu une baisse de 12 % du nombre de migrants non ressortissants de ses pays membres . Cette diminution globale des courants migratoires en direction de l’Union européenne traduit le fait que cette région considère désormais que, de manière générale, l’immigration de ressortissants de pays tiers n’est plus souhaitable et qu’une très forte réduction de l’immigration régulière s’impose.
Cette façon de voir les choses a des effets secondaires directs sur les courants d’immigration irrégulière. Alors que l’immigration régulière dans les pays de l’Union européenne est en recul, une tendance à la hausse de l’immigration irrégulière et des demandes d’asile est manifeste depuis le rapport de 2013. L’Agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières extérieures des États membres (FRONTEX) a signalé qu’au cours du quatrième trimestre de 2014, l’immigration irrégulière était à son plus haut niveau (100 000 entrées irrégulières) depuis 2007, année de début de la mise en commun des données dans le cadre du Réseau d’analyse des risques (FRAN) de FRONTEX.

Pour lire la suite : http://informations-et-commentaires.nursit.com/IMG/pdf/migrants_ue.pdf

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.