Le développement en questions

Accueil > Nos archives > N°174 juin 2016, Action humanitaire et développement > Dossier > Au-delà du droit d’ingérence et de la responsabilité de protéger, un autre (...)

Au-delà du droit d’ingérence et de la responsabilité de protéger, un autre humanitaire s’impose

mercredi 22 juin 2016, par Dr. Kamel MOHANNA

Les conflits actuels ont engendré une hausse massive du nombre de réfugiés et de déplacés. Les chiffres sont en effet éloquents : 60 millions d’individus ont été contraints de fuir leur foyer ou leur pays ; le nombre de personnes relevant de la compétence du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) de l’ONU s’élève à 11,7 millions fin 2013 ; ou encore, au Yémen, 80 % de la population, soit 21 millions de personnes, réclament une assistance humanitaire . De manière générale, 170 millions d’individus souffrent directement des conflits armés chaque année.
Là, même lorsque ceux-ci sont la conséquence de crises purement internes aux États continue, plus que toujours, de se soulever un problème international. En effet, le déplacement de ces populations a des effets considérables sur les pays limitrophes aux zones de conflits comme sur des pays plus éloignés. Prenons l’exemple de la crise syrienne et de son pays voisin, le Liban. D’après le gouvernement, le Liban dont la population s’élève à 4 millions d’habitants, accueille plus de 1,5 million de réfugiés, dont environ 1,2 million sont enregistrés auprès du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) . Cela équivaut à environ 20 millions de personnes arrivant soudainement en France.

Pour lire la suite de l’article : http://informations-et-commentaires.nursit.com/IMG/pdf/au_dela_du_droit.pdf

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.